L’Europe peut-elle faire face à la crise migratoire ?


Informations

Auteur(s)
 :  Catherine Wihtol de Wenden Docteur en science politique de Sciences Po et Directrice de recherche CNRS de 1ère classe depuis 2010
Thème  :  Saison 7 : Le Proche et le lointain
Agora des Savoirs  :  Saison 07 : Le Proche et le lointain RSS
Lieu  :  Centre Rabelais, Montpellier
Date  :  2 décembre 2015
Discipline  :  Géopolitique
Langue  :  Français  
Télécharger  :  Format HD
Licence  :  Licence Creative Commons

En résumé

Durant ces derniers mois, l’Europe a été confrontée à une crise migratoire sans précédent : 625 000 demandes d’asile en 2014, 2000 morts en Méditerranée en 2015 sur les 200 000 migrants ayant traversé la mer vers l’Europe.
À cette situation d’exception, on pourrait s’attendre en Europe à une réponse d’exception. Or, la plupart des pays européens sont empreints, depuis près de 25 ans, d’une frilosité vis-à-vis des migrations : l’extrême droite progresse dans beaucoup d’entre eux et les politiques migratoires nationales sont plus souvent des politiques d’opinion.
La déclaration d’Angela Merkel sur la part que l’Allemagne est prête à assumer dans l’accueil des réfugiés semble renouer avec les valeurs fondamentales de l’Europe et de l’Allemagne fédérale. Lentement, quelques autres pays européens lui emboîtent le pas, mais timidement. Il est temps que l’Europe soit fidèle aux principes qui l’ont construite : le respect des droits de l’homme (dont le droit d’asile), de la dignité de l’individu, de la liberté de pensée, et qu’un grand élan de solidarité se dessine, qui répondrait à la crise de ses valeurs, à la peur de l’Autre dans laquelle elle s’est installée.

Dernières publications : Faut-il ouvrir les frontières ? (Presses de Sciences-Po, 2014), Les nouvelles migrations. Hommes, lieux, politiques (Ellipses, 2013), Pour accompagner les migrations en méditerranée (L’Harmattan, 2013)


© 2006 - 2019 MSHSUD.TV