Frontières : mondialisation, intériorisation, militarisation


Informations

Auteur(s)
 :  Étienne Balibar Professeur émérite de philosophie politique et morale, il a enseigné à l’université de Paris X Nanterre et a été titulaire de la chaire de philosophie européenne moderne à l’université Kingston de Londres
Thème  :  Saison 8 : Par-delà les frontières
Agora des Savoirs  :  Saison 8 : Par-delà les frontières RSS
Lieu  :  Centre Rabelais, Montpellier
Date  :  10 mai 2017
Langue  :  Français  
Télécharger  :  Format SD - Format HD
Licence  :  Licence Creative Commons

En résumé

Ce que les géographes, les juristes, les diplomates appellent le « régime frontalier » est manifestement en voie de transformation accélérée. Il ne s’agit pas seulement des frontières elles-mêmes, mais du régime frontalier qui est constitutif de nos sociétés. Cette transformation ne se fait pas dans la clarté d’un processus réglé mais dans l’urgence, dans la violence et la confusion. Elle est profondément déstabilisatrice pour la conscience des citoyens, qui pourtant en perçoivent l’importance.

Il est fondamental d’élargir et d’approfondir la définition du régime frontalier qui nous est proposée, par des analyses philosophiques, historiques et géopolitiques. Pour ouvrir la discussion, la conférence esquissera ces analyses et proposera une perspective anthropologique de longue durée sur la fonction des frontières. Celles-ci n’ont pas toujours été définies par le « tracé » de nos cartes géographiques. Par ailleurs, elles ont imposé une logique spécifique à deux questions qui traversent toute l’histoire des collectivités humaines : d’une part représenter et disposer à la surface de la terre les territoires et les routes de communication, d’autre part donner une visibilité aux différences d’appartenance et de communauté. Les frontières organisent le monde et se réfléchissent dans le sentiment d’identité commune.

Quelle sont l’origine et les tensions qui habitent d’emblée l’institution de la frontière nationale, inventée par l’Europe classique et ensuite projetée par elle dans le monde entier ?

Quelle « déconstruction » de l’institution frontalière produit la mondialisation capitaliste actuelle, dans laquelle se dissocient les mouvements (ou « flux ») de personnes, de marchandises et de capitaux, d’information ?

À la lumière de l’actualité, quel rapport entretiennent ce changement du « régime frontalier » de nos sociétés et les transformations en cours dans la fonction et la délimitation de la violence, brouillant cette autre « frontière » qu’est la distinction de la guerre et de la paix, et produisant une sorte de fuite en avant dans la quête de fortification des lieux de vie et d’exercice de la politique ?

Dernières publications : Nous, citoyens d’Europe ? Les frontières, l’Etat, le peuple (Éditions La Découverte, 2001), Violence et Civilité (Éditions Galilée, 2010), La proposition de l’égaliberté. Essais politiques 1989-2009 (P.U.F., 2010), Citoyen-Sujet et autres essais d’anthropologie philosophique (PUF, 2011), Saeculum. Culture, religion, idéologie (Galilée, 2012), Europe, crise et fin ? (Le Bord de l’Eau, 2016), Des Universels (Éditions Galilée, 2016)


© 2006 - 2017 MSHSUD.TV