Michel Séranne

Chercheur en biologie, université de Montpellier 2, Laboratoire des Géosciences de Montpellier