Guillaume Bagnolini

Doctorant en philosophie des sciences à l’Université Paul-Valéry Montpellier